Participer au repas du Seigneur

« Par les sacrements de l’initiation chrétienne, le baptême, la confirmation et l’eucharistie, sont posés les fondements de toute vie chrétienne » CEC n°212

 

Lorsque le sacrement de baptême a été reçu dans l’enfance, il est essentiel de faire prendre conscience à celui ou celle qui l’a reçu de ce qui l’habite: une dimension spirituelle dans une incorporation à Jésus mort et ressuscité. Prendre conscience de cette présence et la laisser se déployer suppose de se mettre en chemin avec Jésus Christ en approfondissant notre relation avec lui.
Dans la Tradition de l’Eglise catholique, ce chemin se fait en participant à l’Eucharistie par la communion au Corps du Christ (première communion), le sacrement de confirmation étant proposé plus tard (au cours de l’adolescence ou à l’âge adulte).
Avant de communier au Corps du Christ dans l’Eucharistie un sacrement permet de raviver ce qui a été reçu au baptême : « le baptême pour la rémission des péchés »

Nous proposons un itinéraire de catéchèse en famille qui permettent aux enfants (et aux jeunes) de participer à la célébration de ces deux sacrements :
Le sacrement de la pénitence et de la réconciliation
Et le sacrement du baptême.

Cet itinéraire propose également de découvrir la place des sacrements dans l’Eglise-sacrement, Et le pourquoi du rassemblement des baptisés le dimanche.




Dieu se donne :
les sacrements

L’Eglise est sacrement : « la mission de l’Eglise ne s’ajoute pas à celle du Christ et de l’Esprit Saint, mais elle en est le sacrement : par tout son être et dans tous ses membres elle est envoyée pour annoncer et témoigner, actualiser et répandre le mystère de la communion de la Sainte Trinité »

 

Dans l’Eglise-sacrement, 7 sacrements « qui touchent toutes les étapes et tous les moments importants de la vie d’un chrétien » :

Les sacrements de l’initiation chrétienne, baptême, confirmation, eucharistie qui « posent les fondements de la vie d’un chrétien »

Deux sacrements pour la guérison :

      +le sacrement de la pénitence et de la réconciliation guérit du pêché

       +le sacrement des malades qui donne force dans la maladie

Deux sacrements pour vivre et témoigner de la communion en Dieu

       = le sacrement de l’ordre (prêtres- évêques-diacres)

        =le sacrement de mariage pour les couples qui font ce choix


Dieu pardonne :
le sacrement de la pénitence et de la réconciliation

Dans notre vie, nous faisons l’expérience de notre fragilité, de nos limites ; mais nous pouvons aussi prendre conscience qu’il est parfois difficile de vivre dans l’amour vrai, amour de Dieu, amour de soi, amour des autres : c’est le péché qui nous habite. Mais avec Jésus nous pouvons entrer dans un chemin de pardon et de réconciliation qui nous libère et donne à notre humanité de s’épanouir.

Nous rencontrons des témoins qui ont vécus cette expérience de pardon et de réconciliation :

-le bienheureux Charles de Foucault

-St Jean-Paul et celui qui a tenté de l’assassiner

La Bible nous fait entrer dans une relation avec un Dieu d’amour et de pardon : il entre sans cesse en relation avec son peuple pour lui ouvrir ces chemins de libération ; et Jésus, Dieu fait homme, nous est offert le salut qui nous ouvre pleinement à la réalisation de cet amour

Recevoir le sacrement de la pénitence et de la réconciliation c’est déjà reconnaître que nous sommes des humains responsables et libres, capables de reconnaître ce pêché mais aussi de faire une démarche de réconciliation avec Dieu et avec les autres

Nous sommes invités à entrer dans la démarche que nous propose la célébration du sacrement :

Nous nous accueillons les uns les autres comme des frères et sœurs

Nous écoutons ensemble la Parole de Dieu

Nous confessons ensemble l’amour de Dieu en même temps que notre péché

Nous accueillons le pardon de Dieu pour en être les témoins

Dans le document enfant un visuel permet d’entrer dans la démarche et de relire ce que nous avons vécu (Livre enfant p.14 à 17)

Nous pouvons ainsi témoigner que notre Dieu est un Dieu de miséricorde et de pardon. 

Cette démarche permet d’éveiller la conscience et la capacité de choix dans le quotidien de notre existence.

Le rituel de l’Eglise propose plusieurs formes de célébrations

-le sacrement dans une rencontre personnelle avec un prêtre

-le sacrement dans une célébration communautaire avec démarche absolution individuelles. 

3. Dieu convoque son peuple : le dimanche

« Les chrétiens ont toujours ressenti ce jour (le dimanche) comme le premier de la semaine, parce qu’en lui on fait mémoire de la nouveauté radicale apportée par le Christ. Le dimanche est donc le jour où le chrétien retrouve la forme eucharistique de son existence, selon laquelle il est appelé à vivre constamment. Vivre selon le dimanche signifie vivre dans la conscience de la libération apportée par le Christ et accomplir son existence comme l’offrande de soi à Dieu, pour que sa victoire se manifeste pleinement à tous les hommes à travers une conduite intimement renouvelée. »  

Le sacrement de l’amour -Benoit XVI

-Pour les baptisés, le dimanche est le premier jour de la semaine : les Evangiles nous racontent la rencontre de Jésus ressuscité avec Marie Madeleine le dimanche matin, 

et sa marche avec les disciples qui retournent chez eux  à Emmaüs le soir de ce dimanche.

Dans la tradition de l’Eglise, le dimanche est devenu le jour de la vie, de la victoire définitive sur la mort, le jour de la nouvelle création, le jour de la Résurrection ; et de nombreux témoignages nous rapportent la manière dont les disciples du Christ vivaient le dimanche. 

-Habituellement ce sont dans des églises que les baptisés se rassemblent le dimanche : 

la visite d’une église permet de découvrir la signification de ce lieu 

 (voir livre adulte p. 44 ou la fiche sur ce site : « pour une visite de l’église »)

 

4. Dieu rassemble son peuple : 


le sacrement de l’Eucharistie

Participer à la célébration de l’Eucharistie nous fait entrer dans ce lien entre la liturgie de la Parole et l’Eucharistie pour vivre de Christ, Parole de Dieu faite chair « le Verbe s’est fait chair » Jn 1.

Avec le visuel dans le livre de l’enfant p.25 à 52 nous découvrons les différents temps qui nous font cheminer au cours de la célébration eucharistique dominicale 

 

1er Temps : le rassemblement avec ses rites

Le calendrier liturgique nous fait aussi entrer dans la progression d’une année 

avec ses différentes fêtes et les couleurs liturgiques   (Livre enfant      p.30 -Livre adulte p.54)

 

 

2éme Temps : la Parole de Dieu

La Parole de Dieu nous nourrit et nous fait vivre aujourd’hui et nous communions à cette Parole pour qu’elle prenne chair en nous.

Pour entrer dans la résonnance de cette Parole en nous une page permet d’entrer dans la lecture de la Bible avec ses différentes composantes.  (Livre adulte p.61 -Livre enfant p.36)

 

 

3éme Temps : l’Eucharistie 

Avec 

– L’apport des dons

– La prière eucharistique

– Les rites de communion

– Les gestes de communion

 

4éme Temps : l’envoi

Accueillir et donner sa vie à la suite du Christ

 

La rencontre de témoins ayant vécus ce sacrement permet de s’approprier encore davantage de la démarche et de se laisser imprégner du chemin que nous invite de vivre la célébration de l’Eucharistie : St Vincent de Paul – Les moines de Tibhirine.

 

Participer à la célébration des sacrements, en particulier le sacrement de l’Eucharistie c’est engager notre être tout entier dans cette démarche, y compris notre corps dans des gestes, des attitudes, des paroles (livre adultep.78)

 

Dans nos églises un tabernacle avec une petite lumière allumée nous rappelle la présence du Christ ressuscité et nous pouvons prendre le temps de venir nous y recueillir et prier : un temps d’adoration peut se vivre avec quelques autres personnes lorsque l’eucharistie ne peut plus être célébrée régulièrement dans une église, en particulier dans les villages ; Une proposition pour ce temps est faite p. 80 livre adule.